Danser quand même


                                             Lecture et danse


   Trois histoires courtes.

   Trois textes de Paul Fournel tirés des nouvelles «Les grosses rêveuses».

   Trois femmes gardent au plus profond d’elles-mêmes le secret désir de danser.

   C’est là, farouchement planté dans leur corps et dans leur rêve de petite fille.





    « C’était l’année de l’enfance,

       et on devait sonder les vieux,

       ce qui était la moindre des choses.»








                                                                                      «Josette Baconnier n’avait jamais eu l’âge de

                                                                                        danser. Elle était née dans une famille          

                                                                                        rustique de tempéraments et de goûts

                                                                                        où on lui avait  promis  chaque jour    

                                                                                        qu’elle danserait le lendemain.»           

                                                                                       

                                                                                     







     

       « Le dossier en métal de la chaise lui entre

          dans le dos ...elle doit avoir une marque rouge...

          elle soulève discrètement les fesses pour

          tendre le tissu de sa robe ample...

          Elle lisse ensuite le devant qui fait des plis

          avec son ventre.

          Elle redresse la tête et tire les épaules

          en arrière pour mettre en valeur sa poitrine.»





           Les trois histoires sont lacées entre elles, comme font les rubans des chaussons,

         par des intermèdes dansés.

         


















          Devenant les figurants du bal populaire d’un récit, les spectacteurs seront invités    

        à danser.   

          

      

             

                                    














             

              Durée: 50mn


                  Son et lumière en autonomie.